Historique

Atelier Equihens Groupe sacs

Création de Sacs en Cuir et Chanvre

Fabriqué en France.

Voici comment tout a commencé :

J’ai réalisé mes premières coutures sur cuir en 1995 à la suite d’un micro stage de bourrellerie d’une demie journée. Je me suis fait une ceinture avec la technique de la couture sellier à deux aiguilles. Cette ceinture je l’ai toujours, elle me servait encore il y a pas bien longtemps. Bien sur le temps à fait son travail et le cuir a changé de couleur.

Vieille ceinture cuir

J’ai pu mettre en œuvre  cette technique régulièrement pour réparer du matériel  dans mon activité de tourisme équestre.

 

Etuis vieux telephone Ma première pochette en cuir était pour un smartphone de l’époque.  J’en avais besoin pour emporter mon téléphone en randonnée. C’est ma première réalisation technique que je possède toujours.

Durant de nombreuses années j’ai travaillé seul et j’ai progressé en autodidacte.

J’ai aussi formé les jeunes cavaliers qui venaient faire des séjours équestres.

Installé en Bourgogne en 2010, toujours avec les chevaux, j’ai réalisé quelques prototypes de selle et même une petite que mon fils a utilisé.

L’hiver 2016, comme je disposais de différentes chutes de cuir j’ai eu l’idée de fabriquer un sac à main. J’ai eu l’inspiration de marier le cuir avec le chanvre, pour sa couleur, sa texture et sa solidité.

Les toiles de chanvres étaient utilisé autrefois dans l’armée pour protéger les chevaux.

Sac Eden premier

 

J’ai donc réalisé mon premier sac, un petit sac de type cabas. Je n’avais pas de patron ni de technique.

J’ai fait une grande partie à la piqûre à la main et devant la complexité j’ai fait une partie à la machine.

Je me suis souvenu des heures de machine à coudre de ma mère couturière que j’admirai acharné sur sa vieille machine à pédale.

En famille nous avons choisi de l’appeler ce premier sac Eden, du nom d’un de nos chevaux et avec la décision que tous les autres sacs porteraient le nom de nos montures.

Il faut reconnaître que j’avais techniquement quelques failles et j’ai suivi courant 2016 un stage d’une demi journée chez Muriel Ponzo, formatrice en maroquinerie à Semur-en-Auxois.

Pour les premières réalisations je me suis procuré une vieille machine Singer 29k3 de 1908, professionnelle à l’époque qui a très bien remplie son contrat mais qui a vite montrée ses limites.

Aujourd’hui je travaille avec une machine à triple entrainement d’occasion beaucoup plus évoluée que j’ai pu me procurer à l’aide d’un financement participatif.

Trois sacs sur seigle

Au fur et à mesure je me suis perfectionné et j’ai maintenant une ligne complète de sacs à vous proposer.

Je réalise également des bracelets en cuir et crins de nos chevaux et des ceintures en cuir.

Je vous invite à découvrir mes créations.

Bonne visite.

Denissac cybèle x2